Rester simple et efficace : le défi d’une croissance insolente

Indices n° 6 – Travailler autrement et n° 16 – Développer une nouvelle culture managériale de la grille de lecture de la transformation des grandes entreprises.

Les plus grandes entreprises finissent toujours par connaître une baisse de performance et une remise en cause de leurs fondamentaux. Le succès ininterrompu de L’Oréal depuis plus d’un siècle n’en est que plus surprenant, du moins vu de l’extérieur. En réalité, les crises ont été jusqu’ici anticipées et L’Oréal ne s’embarrasse pas de concepts originaux ou avant-gardistes : le Groupe réinterprète, en fonction des époques et des dirigeants (seulement six en cent ans), son ADN, caractérisé par une aversion congénitale pour toute forme de bureaucratie. La dernière transformation en date, lancée en 2015 et appelée Simplicity, articule, dans une tension permanente, une culture historique fortement individualiste avec une part d’interaction collective qui amène à des décisions amplement débattues. Sociologue embarqué depuis vingt ans, David Arnéra partage quelques clés de lecture pour élucider l’énigme du management L’Oréalien.

Ce cas a fait l’objet d’une séance du séminaire Vie des affaires de l’École de Paris du management le 21 octobre 2021 dans le cadre du cycle Inside L’Oréal. Le compte rendu de cette séance est disponible sur le site de l’École de Paris du management, http://www.ecole.org.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :