Le e-commerce décrypté par un champion français

Indices n° 5 – Plateformiser son modèle économique, n° 7 – Plateformiser ses systèmes d’information, n° 14 – Développer et assumer un nouveau rapport à la tech  et n° 17 – Mobiliser l’open innovation à l’échelle de la grille de lecture de la transformation des grandes entreprises.

Le e-commerce ne cesse de gagner du terrain sur le commerce traditionnel et la crise sanitaire a encore accentué le phénomène. Mais jusqu’où? C’est ce qu’analyse Emmanuel Grenier, patron de Cdiscount depuis quatorze ans, une exception dans un milieu où la concurrence est particulièrement sauvage, les modèles d’affaires se réinventent tous les trois ans, les patrons valsent et les acteurs disparaissent les uns après les autres. Comment un site de vente en ligne de DVD, né à Bordeaux en 1998, a-t-il pu devenir une entreprise de la tech de premier plan? En effet, Cdiscount ne se contente pas d’occuper une très enviable deuxième place sur le marché français du e-commerce, il vend et exporte sa technologie et ses capacités logistiques à d’autres acteurs. Quand on ajoute à cela l’appartenance au groupe Casino, dont d’autres filiales telles que Monoprix sont des alliés stratégiques d’Amazon, on saisit la richesse et la singularité de ce retour d’expérience managériale.

Ce cas a fait l’objet d’une séance du séminaire Transformations numériques de l’École de Paris du management, organisée en lien avec la chaire Phénix, le 13 décembre 2021. 
Le compte rendu de cette séance est disponible sur le site de l’École de Paris du management, http://www.ecole.org.

Un avis sur « Le e-commerce décrypté par un champion français »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :